Nouveau coup de filet dans l’industrie de l’émeraude colombienne

Pedro orejas emeraude

Un nouveau pas a encore été franchi dans l’assainissement du secteur émeraude en Colombie. Les Etats-Unis viennent de mettre à l’index huit entreprises associées à Pedro Rincon, alias Pedro Orejas, figure emblématique des trafics de drogue colombiens. L’action contre la famille Rincon a pour but de couper le flux de cocaïne colombienne et ses montages financiers transitant à partir d’un réseau élaboré d’entreprises apparemment légitime, notamment des mines d’émeraude, mais aussi des clubs de football.
Pedro Rincon purge actuellement une peine de prison de 20 ans en Colombie et attend son extradition vers les Etats-Unis. Depuis des années, il continuait de gérer son empire depuis sa cellule.
Cette action vise à réduire encore le poids et l’influence des groupes mafieux sur l’industrie de l’émeraude colombienne qui constitue pour ces groupes un outil de blanchiment d’argent.

Émeraude colombienne et narcotrafiquants

Pedro Rincon “Orejas” est devenu l’une des figures emblématiques du commerce de l’émeraude colombienne en avril 2013 à la mort de Victor Carranza, surnommé à cette époque le tzar de l’émeraude. Grâce à cette couverture, des millions de dollars issus des trafics de drogue et d’armes ont pu être blanchis. C’est en 1985 que les principaux cartels de la drogue ont été impliqués dans des conflits sanglants qui ont touché le secteur de l’émeraude. Selon des sources gouvernementales, 3500 personnes ont été tuées dans ces combats entre 1985 et 1990. Ces conflits ont pris fin à la suite d’une paix précaire organisée au début des années 1990 par Victor Carranza.
Si le secteur est resté entaché par des épisodes de violence, ces derniers n’ont jamais atteint les mêmes niveaux. L’entrée de groupes internationaux dans le secteur de l’émeraude et les efforts du gouvernement Colombien ont grandement améliorer la situation. S’il existe encore des liens entre certains intervenants du secteur émeraude et des organisation du crime organisé, il n’en demeure pas moins que les efforts réalisés pour l’assainissement de ce secteur ont porté leurs fruits. Ce dernier épisode est la preuve d’une réelle volonté du gouvernement de mener à terme cette politique.
Aujourd’hui, la Colombie peut mettre en avant cette industrie comme source de revenus. En octobre aura lieu le second symposium mondial sur l’émeraude. Les principaux acteurs mondiaux seront présents.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *