Fura Gems: après l’émeraude le groupe se renforce dans le rubis

Fura Gems emeraudes-rubis

La toute nouvelle société Fura Gems, créée il y a moins de deux ans, consolide sa position dans le rubis. Elle vient en effet d’annoncer un accord de fusion des actifs rubis au Mozambique, avec les sociétés Mustang Ressources LTD et  Regius Resources Group. Par cette accord, Fura Gems, prend le contrôle de neuf licences d’exploitation de mines de rubis supplémentaires dans le district de Montepuez, au Mozambique.

Fura Gems: un montage financier entre cash et actions

Fura devra débourser 14,6 millions de dollars canadiens pour l’acquisition de ces actifs auprès de Mustang Resources LTD et de Regius Resources Group. Une partie du paiement sera effectué par le transfert de 12.7 millions d’actions Fura.
Au terme de cette acquisition qui devrait se dérouler sur plusieurs mois, Fura détiendra le plus grand ensemble de terres dédiée à l’extraction du rubis du Mozambique.
Les actifs ainsi acquis prévoient également les infrastructures (camps miniers et infrastructures connexes). Fura prévoit de commencer les activités d’échantillonnage d’ici à la fin 2018. Les ventes aux enchères des lots de rubis brut devraient intervenir dès le troisième trimestre 2019.
La fusion de ces actifs rubis avec ceux appartenant déjà à la société, propulse Fura comme le plus grand groupe de rubis par nombre de licences au Mozambique. Fura envisage d’investir jusqu’à 25 millions de dollars canadiens sur une période de trois ans dans un programme de forage, d’échantillonnage en vrac et de production minière.

Entre émeraudes et rubis

Le Pdg de Fura Dev Shetty s’est dit très satisfait de cet accord qui renforce la position de la société face à Gemfields, le leader mondial des pierres de couleur. Bien qu’à plusieurs reprises, Shetty se soit défendu de créer un Gemfields bis, force est de constater qu’il chasse sur ses terres.
Fura a déjà acquis la mine d’émeraude de Coscuez en Colombie où Gemfields est également présent, bien que le gros des actifs en émeraudes de ce dernier se trouvent en Zambie. Dev Shetty connaît bien son domaine pour avoir dirigés les mines de rubis au Mozambique et celle d’émeraudes en Zambie pour le compte de la société Gemfields qu’il a quitté en 2016, avant de diriger Fura Gems.
Son expertise a permis à la société de progresser rapidement et d’obtenir des résultats très satisfaisant dans ses mines d’émeraude en Colombie. Ainsi, à peine initié, le travail d’échantillonnage dans sa mine colombienne a permis de déterrer une émeraude géante de 26 carats.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *