Fura Gems découvre une émeraude géante dans sa mine de Colombie

Coscuez Fura Gems

Fura Gems, dirigé par l’ancien directeur d’exploitation de Gemfields, Dev Shetti, vient d’annoncer la découverte d’une émeraude brute de 25,97 carats dans sa mine d’émeraude de Coscuez en Colombie. L’entreprise, qui a débuté ses activités en janvier 2017, a souligné la qualité exceptionnelle de cette émeraude. Elle a été baptisée “Are Emerald”, du nom d’une figure de la mythologie colombienne.

Coscuez : la mine phare de Fura Gems

Dev Shetti, le PDG de Fura Gems s’est déclaré enchanté de cette découverte réalisée au cours des premières étapes du programme d’échantillonnage. “Les résultats de ce programme ont jusqu’à présent largement dépassé les attentes”, a déclaré Shetty dans un communiqué. Située dans le département montagneux de Boyacá, la mine de Coscuez, que Fura Gems a achetée à Gemfields l’année dernière, est probablement l’un des gisements d’émeraude le plus connus au monde. Dans les années 1970, ce gisement a constitué plus de 95 % de l’offre d’émeraude colombienne. Mais elle a beaucoup pâti de la violence et de l’instabilité provoquée par les barons de la drogue. La production nationale d’émeraude a chuté de 10 millions de carats par an au début des années 2000 à 2,6 millions une décennie plus tard, perdant du terrain face à la Zambie et au Brésil. Depuis la signature d’un accord de paix définitif en 2016, les entreprises étrangères investissent à nouveau dans le pays, qui reste le premier fournisseur mondial d’émeraudes en termes de valeur.

Une mine ancienne mais très prometteuse

En activité depuis plus de 400 ans, la production d’émeraude dans la mine de Coscuez était restée très artisanale. Grâce aux investissements effectués par Fura Gems, l’exploitation minière automatisée de Fura devrait permettre le traitement de 30 tonnes de matériel par heure. « Nous croyons fermement que la mine n’a été exploitée qu’à la surface, et que le meilleur reste à venir », a déclaré Dev Shetty. La nouvelle direction est très optimiste et espère pouvoir exploiter la mine pour au moins 25 ans.

Des investissements dans l’émeraude, le rubis et le diamant

Outre ses mines d’émeraudes, Fura a également des actifs au Mozambique, où elle a acquis quatre licences autour de la zone connue sous le nom de ceinture de rubis. Shetty a déclaré être en mesure de débuter l’exploitation de ces actifs très prochainement. La société a également exprimé son intérêt dans le projet Bunder en Inde qui serait un gisement diamantifère de premier ordre. Il pourrait générer 30 000 emplois et produire jusqu’à trois millions de carats par an. Fura a déjà embauché l’équipe managériale qui dirigera ce chantier. Elle n’attend plus que le gouvernement, propriétaire du site, mette aux enchères les concessions.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *