Kagem : la direction et les syndicats signent un accord salarial

agreement Kagem

Kagem Mining a enfin conclu un accord salarial avec les deux principaux syndicats, l’Union nationale des mineurs et travailleurs assimilés, et l’union des travailleurs des mines de Zambie. Les négociations portaient sur l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des salaires des employés de la mine d’émeraude Kagem en Zambie.
Kagem Mining, détenue à 75 % par Gemfields et à 25 % par Industrial Development Corporation de Zambie, possède et exploite la mine d’émeraude de Kagem, la plus grande mine d’émeraude au monde.
La direction a accepté plusieurs avancées sociales. Ainsi, l’accord prévoit de nouvelles allocations scolaires pour les enfants des salariés. Elle a également acceptée une augmentation de salaire de 1 % cette année, puis de 10 % supplémentaires qui s’étaleront du 1er janvier au 31 décembre 2019.

Des négociations tendues

Les négociations ont été tendues entre la direction et les représentants syndicaux quelque peu dépassés par leur base. Des divergences sont, en effet, apparues entre un groupe d’employés et les dirigeants syndicaux concernant le processus des négociations collectives. Ces employés ont organisé une grève non autorisée de quatre jours, en ignorant les directives des syndicats qui leur demandaient de reprendre le travail. Quinze salariés ont été licenciés à la suite de cette action illégale. Il y a un mois, un accord portant sur une augmentation salariale de 9 % avait été refusées par les travailleurs qui réclamaient une hausse comprise entre 35 % et 50 % de leur rémunération. Pour la direction, l’accord prévoyant au final 10% d’augmentation est conforme aux conditions du marché. Il reflète à la fois les faibles volumes de production et les pertes financières réalisées au cours de l’exercice 2017, mais aussi les perspectives prometteuses du marché pour l’année 2018.

Kagem : une reprise à la normale

Kagem Mining estime que fournir un environnement de travail sûr et constructif pour tous les employés est fondamental pour protéger les intérêts de toutes les parties prenantes.
« Nous sommes impatients de poursuivre notre stratégie visant à faire de Kagem un champion national dont tout le pays devrait être fier. La grande majorité des membres de notre équipe est dévouée et travailleuse et nous les remercions sincèrement pour leurs efforts continus dans la poursuite de nos objectifs communs », a déclaré Prahalad Kumar Singh, directeur général de Kagem Mining, qui a confirmé que tous les employés étaient retournés au travail. Hier, les syndicats négociaient encore avec la direction le retour au sein de la mine des quinze salariés licenciés.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *