La renaissance de Coscuez, la plus emblématique mine d’émeraudes de Colombie

Coscuez Fura Gems

Coscuez, ce nom est connu de tous les spécialistes du secteur émeraude. Pendant plus de 400 ans, elle a produit les plus belles émeraudes du monde, notamment la plus grosse jamais découverte, d’un poids de 7000 carats. Autant dire que cette mine fait partie de la légende. Dans les années 1970, elle représentait à elle seule 90 % de la production d’émeraude de Colombie. Son mode de fonctionnement très artisanal l’a largement fait reculer ces dernières années. Mais cela est en passe de changer et la mine pourrait bien retrouver sa gloire passée.

Relancer Coscuez, un pari ambitieux

C’est en octobre 2017 que la société Fura Gem acquiert la mine de Coscuez. Le rachat est fortement médiatisé. Et pour cause, il s’agit de la plus ancienne et la plus célèbre mine d’émeraude de Colombie, autant dire du monde. Toutes les têtes couronnées de la planète en détiennent. Lors de son mariage le 13 octobre dernier, la princesse Eugénie d’York, fille du prince Andrew et de Sarah Fergusson, arborait un diadème d’émeraude issue de cette mine. Une belle publicité qui a dû réjouir Dev Shetty, le PDG de Fura. Pourtant, de l’avis des spécialistes, la somme mise sur la table pour prendre le contrôle de la mine n’était pas extravagant. La société a en effet déboursé 10,2 millions de dollars pour acquérir 76% de Coscuez. La direction a aussitôt débuté un programme d’investissement ambitieux afin de moderniser les infrastructures. Son but : construire une véritable chaîne d’approvisionnement en Colombie.

Offrir une source d’approvisionnement durable en émeraude

Lors d’une interview avec Resource World Magazine, Shetty a déclaré que la société envisageait de se concentrer exclusivement sur la vente de pierres précieuses brutes. Lors d’une interview donnée il y a quelques jours au magazine Ressource World, alors qu’il se trouvait au second symposium mondial de l’émeraude à Bogota, Dev shetty a déclaré vouloir se concentrer sur la production d’émeraudes brutes. Il ne sera pas impliqué dans les processus ultérieurs tels que la taille des émeraudes. En mars 2018, la société a lancé un programme d’échantillonnage en vrac à Coscuez dans le but de mieux comprendre le gisement et les méthodes d’extraction les plus productives. Le résultat a été un vrai succès selon la direction. «Six mois seulement après le lancement du programme d’échantillonnage en vrac, nous avons acquis une compréhension globale de la géologie et des méthodes d’extraction possibles et nous avons développé une culture de la sécurité sur le lieu de travail», a déclaré Shetty.

Une production très prometteuse

Au total, 9 737 tonnes de matériaux ont été extraites de la mine, ce qui a permis de récupérer 12 845 carats d’émeraudes. Dev Shetty se réjouit que l’échantillonnage effectué à plusieurs niveaux ait produit un bon mélange d’émeraudes de qualité supérieure, moyenne et inférieure (y compris une émeraude brute de 25,97 carats nommée « ARE Emerald« ).
La société espère terminer le solde des 20 000 tonnes d’échantillonnage en vrac prévu d’ici mars 2019.
Fura, de l’émeraude au rubis
Outre la mine de Coscuez en Colombie, Fura participe à l’exploration et à l’exploitation minière de rubis au Mozambique grâce à sa participation effective de 80% dans quatre licences de rubis couvrant 39 425 hectares, qu’elle a acquises en novembre 2017. La société a par la suite acquis des licences supplémentaires situées dans les mêmes conditions géologiques que celles détenues par Gemfields, le leader des pierres de couleur.
L’objectif à long terme de Fura est de construire une structure d’une capacité de 6 millions de carats par an, pour un coût d’environ 16 millions de dollars américains. Le 15 octobre 2018, les actions Fura se négociaient à 35 cents, laissant à la société une capitalisation boursière de 43 millions de dollars basée sur 120,8 millions d’actions en circulation.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *