Excellents résultats lors de la dernière vente aux enchères d’émeraudes de Gemfields

Encheres emeraude

La vente aux enchères d’émeraudes brutes qui s’est déroulée du 14 au 17 novembre à Singapour a permis à Gemfields d’enregistrer une recette de 28,4 millions de dollars. Il s’agissait d’émeraudes de grande qualité issue de la mine de Kagem en Zambie.

Enchères Gemfields: des signaux très positifs pour le marché de l’émeraude

La direction de Gemfields s’est déclaré très satisfait du résultat de cette vente aux enchères pour laquelle 40 sociétés avaient fait une offre. 74% des carats proposés ont été vendus contre 56% lors de la précédente vente d’émeraudes de haute qualité qui s’est tenue à Lusaka en mai 2018. Par ailleurs, 77% des lots proposés à Singapour ont été vendus, contre 59% lors des enchères de mai dernier. Le constat est donc positif pour Gemfields mais au-delà des chiffres, c’est un signal très fort quant à la demande des clients professionnels. On peut en effet considérer qu’ils sont le reflet d’une demande plus grande de la part des joailliers et donc au final du consommateur.

Le “Lion émeraude” vendu

Les professionnels réunis lors de cette vente ainsi que les journalistes présents ont eu les yeux braqués sur le “Lion Emeraude”, Inkalamatu (lion) . Cette pièce très rare de 5655 carat offrant une remarquable clarté et une couleur “vert doré” parfaitement équilibrée a été découverte le 2 octobre 2018 dans la mine de Kagem. Et l’on peut affirmer que sa vente a été le point d’orgue de ces enchères. Depuis sa découverte, tous les professionnels ne parlaient que de cette pièce unique estimée à plus de 2.2 millions d’euros. Elle a été achetée par Rajkumar et Rishabh Tongya de DiaColor, un grand nom de la vente de diamant et de pierres précieuses. Le montant de la vente n’est pas encore connu.

Augmentation du prix du carat

Pour Adrian Banks, directeur général des ventes chez Kagem, l’augmentation des lots vendus couplé à la hausse du prix du carat sont une chance pour la mine qui va pouvoir entreprendre de nouvelles améliorations de ses infrastructures en 2019. En effet, le produit de toutes les enchères sera réinvesti en dans la mine. La modernisation des installations et des équipements supplémentaires généreront également des opportunités d’emploi et le remboursement de la dette », a déclaré Banks.

Au final, faut-il s’étonner de ces bons résultats ? Ils ne font que traduire une tendance déjà perçue depuis deux ans : l’émeraude est devenue attractive pour le consommateur séduit par ses couleurs. Adoptée par la majorité des stars hollywoodienne, elle est appréciée par un large public qui la met à toutes les sauces : bijoux, montre, haute couture. Il ne faut donc pas être surpris si dans les prochains mois, on assiste à une répercussion sur les prix de l’émeraude.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *